« L’autre » d’Olivier Descosse paru chez J’ai Lu en octobre 2015

Synopsis

« « Si vous pouviez vous projeter au plus profond de votre esprit, le feriez vous ? »À vingt-cinq ans, Julien Ducat mène une vie passionnante. Il est pilote de jet privé, fréquente des célébrités et enchaîne les conquêtes féminines.Son seul problème : une anesthésie affective qui l’empêche de tomber amoureux.Pourtant, une mystérieuse jeune femme va bouleverser la donne. Qui est-elle ? D’où vient-elle ? Pourquoi tient-elle tant à l’aider ? A-t-elle un lien avec ces hallucinations dont souffre Julien depuis qu’il a involontairement absorbé du LSD ?Pour comprendre, il n’aura d’autre choix que de plonger dans les zones sombres de sa mémoire. Celles dont il a gommé l’existence quand il était enfant. »

 

Je ne connaissais pas Olivier Descosse, mais je me suis fiée à la quatrième de couverture lorsque j’ai acheté ce roman ; l’intrigue semblait intéressante. Désireuse de découvrir d’autres auteurs, j’ai donc pris au hasard ce livre, le hasard faisant parfois bien les choses. Hélas, ce ne fut pas le cas lors de la lecture de ce roman…

 
Julien Ducat est donc, à vingt-cinq ans, au top du top : pilote, il voyage partout fréquente des célébrités et évidemment, toutes les femmes tombent à ses pieds, ne pouvant résister à son regard ténébreux et à son statut de pilote. (edit : dans la vraie vie, toutes les femmes ne tombent pas en pâmoison car un homme sait manipuler un gros engin, M. Descosse). Mais son passé d’orphelin l’empêche de s’attacher à quelque femme que ce soit – sortez vos mouchoirs, ses parents sont morts dans un accident d’avion quand il avait sept ans (edit 2 : plus cliché, tu meurs).

 
Une femme délaissée décide de se venger de n’avoir pas été rappelée après avoir passé une nuit avec l’homme torturé (edit 3 : les femmes, toutes des ****** qui ne cherchent qu’à ruiner la vie des hommes) et glisse du LSD dans son verre. Ce qui mènera à la première expérience de décorporation de Ducat, au cours duquel il croise Rose, une femme éblouissante et énigmatique. Dès lors, il va rencontrer des personnes qui vont l’aider dans sa quête initiatique/surnaturelle et forcément il va devoir replonger dans son passé et notamment l’accident de ses parents.

 
Mais quel ennui ! Julien Ducat, sa vie, son passé, son lui, bref à la fin du bouquin, si ce bonhomme avait réellement existé, je lui aurais collé une claque en lui disant d’arrêter de se regarder le nombril. le côté surnaturel est assez risible, et la quête initiatique, inintéressante au possible.
Fuyez-le tant qu’il est encore temps, justement, de ne pas perdre le vôtre !

 

6/20

Publicités

« Conception » de Chase Novak, paru aux éditions Le livre de poche en janvier 2015

Synopsis

« Alex et Leslie Twisden mènent une vie radieuse : jobs en or, luxueux hôtel particulier en plein Manhattan, et mariage passionnel. Ce qui leur manque en revanche, c’est un enfant, et, après l’échec d’innombrables traitements, leur désir de progéniture vire à l’obsession. Dans une dernière tentative désespérée, Alex et Leslie se rendent en Slovénie afin d’essayer une procédure médicale très particulière. Et là, c’est le miracle? Dix ans plus tard, couvés et dorlotés mais vivant dans une maison habitée par des secrets, Alice et Adam, les jumeaux Twisden, se retrouvent chaque soir enfermés dans leur chambre, tandis que des bruits de plus en plus perturbants proviennent de celle de leurs parents. Un jour, ils décident de chercher à comprendre la vraie nature de ceux qui les élèvent… »

Premier roman de l’américain Chase Novak (alias Scott Spencer), journaliste, j’avoue avoir été très surprise par ce qui est nommé comme un thriller. Ce roman est étrange, et je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il soit horrifique et surtout, surnaturel et fantastique. Mes sentiments à l’égard de ce roman sont donc assez mitigés.

On ne peut pas nier que la construction de l’intrigue est efficace, et la narration excellente. L’auteur sait comment nous tenir en haleine et nous donner férocement envie de connaître le fin mot de l’histoire. Pourquoi, comment, le couple Twisden est devenu ainsi ? Leurs enfants parviendront-ils à le savoir, et à leur échapper ? Déjà, le fait de ne pas savoir exactement ce qu’il s’est passé et la fin en queue de poisson m’ont frustré. Ce mélange de thriller et de surnaturel est bien tourné, mais ne me séduit pas, même si je suis sûre qu’il plaira à beaucoup d’amateurs du genre.

Pour ma part, je passe mon tour. Cette lecture ne fut pas totalement déplaisante mais ne m’a pas convaincue.

10/20