« Trois jours et une vie » de Pierre Lemaitre, paru chez Albin michel en mars 2016

Synopsis

« À la fin de décembre 1999, une surprenante série d’événements tragiques s’abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt.
Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir.
Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien… »

Dans son dernier roman, Lemaitre change totalement de registre ; point de thriller haletant ou d’arnaque de génie. L’auteur s’attache à décrire la psychologie du personnage principal et la vie d’une petite bourgade qui doit faire face en très peu de temps à plusieurs drames : la disparition d’un enfant âgé de six ans et une tornade qui dévaste la ville. Dans cet univers paisible, ces événements vont ébranler tous les habitants.

Le principal protagoniste, Antoine, a douze ans lorsque surviennent les faits. Enfant isolé élevé par une mère célibataire, il passe la majorité de son temps dans les bois à construire des cabanes. Lorsque le chien des Desmedt se fait renverser par une voiture et que le patriarche met fin à la vie de l’animal d’un coup de fusil, l’enfant ressent tristesse et révolte. Quand le petit Rémi Desmedt vient retrouver Antoine dans les bois, ce dernier se met en rage à cause des agissements de son père et le tue. Le roman relate la vie d’Antoine, rongé par les remords, et angoissé à l’idée d’être démasqué.

Même le style d’écriture diffère de ses autres livres ; si d’ordinaire Lemaitre utilise un phrasé parlé, ici la prose est soignée. Malheureusement, si ce roman n’est pas mauvais, il est terriblement lent et répétitif. Peu d’action, l’on lit principalement l’angoisse vécue par Antoine. J’ai trouvé la fin assez prévisible et assez insipide. Tout n’est pas à jeter dans ce livre, mais l’histoire se traîne et j’aurais apprécié un peu plus d’action. Je préfère quand Lemaitre nous concocte des thrillers au suspense à couper le souffle.

10/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s