« Black-out » de John Lawton, paru chez 10-18 en avril 2015

Synopsis

« Londres, 1944. La Luftwaffe donne son assaut final sur la capitale déjà exsangue et les Londoniens se précipitent dans les abris souterrains.
Au milieu du chaos, un bras coupé est exhumé par un groupe d’enfants jouant sur un site bombardé de l’East End.
Le sergent détective Frederick Troy, de Scotland Yard, parvient à relier cette découverte à la disparition d’un scientifique de l’Allemagne nazie.
Il met au jour une chaîne de secrets menant tout droit au haut commandement des Alliés, et pénètre les mystères d’un monde corrompu, peuplé de réfugiés apatrides et d’agents secrets. »

– Prix SNCF du polar –
En 1944, Londres est ravagée par la seconde guerre mondiale, et les enfants jouent dans des gravas. L’un d’eux trouve un bras arraché ; le lieutenant Troy va se retrouver en charge de l’affaire. Il s’avère que ce n’est pas un soldat tué au combat, mais celui d’un savant allemand qui participait à une découverte majeure…
Je n’ai personnellement pas accroché à ce roman brouillon, confus, avec de nombreux personnages si insipides que l’on ne les distingue même plus les uns des autres. Des longueurs interminables, peu d’action, bref j’ai eu du mal à aller jusqu’au rebondissement final…
Point positif : la reconstitution historique est fidèle, ceci dit, autant (re)lire « Au revoir là haut » ou « Les bienveillantes »…

7/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s