« Le pacte » de Lars Kepler, paru chez Babel Noir en janvier 2014

Synopsis

« Une jeune femme est retrouvée morte à bord d un bateau dérivant dans l’archipel de Stockholm. Ses poumons sont remplis d’eau de mer, pourtant il n y a pas une seule goutte d’eau sur ses vêtements. La soeur de la victime, une célèbre militante pour la paix, est quant à elle poursuivie par un tueur implacable. Le même jour, un corps est découvert pendu à une corde à linge dans un appartement à Stockholm. Il s’agit de Carl Palmcrona, le directeur général de l’Inspection pour les produits stratégiques, l’homme chargé de valider les contrats d armement de la Suède. Tout semble indiquer un meurtre car la pièce est vide et rien n’a pu lui permettre de grimper jusqu’au noeud coulant qui l’a étranglé.Pourtant l’inspecteur Joona Linna est persuadé qu’il s’agit d’un suicide… En menant de front ces deux enquêtes, Joona Linna ignore qu’il entre de plain-pied dans un univers trouble fait de commissions secrètes, d’ ententes tacites et de pactes diaboliques. Un univers où les desseins machiavéliques le disputent aux pires cauchemars. Un univers où les contrats ne peuvent être rompus, même par la mort. »

Premier roman de ce couple d’auteurs suédois que je lis, je n’ai pas été déçue. Par contre, au début, il faut s’accrocher ; le livre est dense, les intrigues et les personnages se multiplient. Foisonnant, mêlant politique et trafic d’armes. j’y ai vu une lointaine ressemblance avec la trilogie de Stieg Larsson.

Pénélope Fernandez et son petit ami, Björn, décident de faire une balade en mer ; mais Viola, la petite soeur de Pénélope, s’invite à la dernière minute. Le couple décide d’aller se promener tandis que Viola reste sur le bateau. En revenant, les deux jeunes gens retrouvent le cadavre de Viola, et se mettent à courir, fuir, Pénélope ayant aperçu un homme en noir particulièrement dangereux.

Pendant ce temps-là, l’on retrouve le corps pendu de Carl Palmcrona, directeur général de l’Inspection pour les produits stratégiques. Meurtre ou suicide ? L’inspecteur Joona Linna ne comprend pas. De prime abord, il pense à un meurtre, vu la position qu’occupait le défunt, mais les preuves indiquent un suicide. Après avoir découvert le corps de Viola, qui ressemble énormément à sa soeur, Joona comprend que la personne visée est Pénélope, une militante pour la paix. Et Carl Palmcrona, un homme qui a signé de nombreux papiers pour envoyer des armes dans des pays en guerre… Qui pourrait en vouloir à ces deux personnes aux opinions et aux actions diamétralement opposées ?

Les cinquante premières pages passées, où l’on se mélange les pinceaux avec le nombre de personnages – d’autant qu’ils portent des noms suédois ! – ce livre devient terriblement happant. Qui sont les « méchants », et surtout, comment agissent-ils ? Rapides, malins, ils ratent rarement leur cible. Ils donneront du fil à retordre à Joona et à son équipe. Démêler une affaire de cette envergure n’est pas chose aisée.

Les auteurs relatent une histoire prenante, malheureusement très actuelle et réaliste, avec brio. Ce livre est le second tome d’une trilogie, il aurait fallu que je commence par « L’hypnotiseur » ! Mais ce n’est que partie remise tant j’ai apprécié ce thriller, brillamment construit et écrit.

17/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s