« Le théorème du homard » de Graeme Simsion, paru chez Pocket en avril 2015

Synopsis

« Peut-on trouver une épouse sur mesure? Le professeur de génétique Don Tillman, génie des sciences mais absolument inapte à vivre en société, en est persuadé. Pour mener à bien son  » projet épouse », il met au point un questionnaire extrêmement détaillé lui permettant d’éliminer toutes les candidates qui ne répondraient pas à ses exigences. Et celles-ci sont nombreuses, car pour Don: la femme idéale ne doit pas: fumer et boire, être végétarienne et aimer la glace à l’abricot, se lever après 6 heures. Mais elle doit faire du sport, être ponctuelle, accepter le système de repas normalisé qui prévoit homard au dîner le mardi.
S’il y a bien une personne qui ne remplit aucun des critères établis, c’est Rosie Jarman, étudiante le jour et barmaid la nuit, dont la vie est aussi désordonnée que celle de Don est méthodiquement organisée… »

Don est une homme de quarante ans parfaitement organisé ; hors de question pour lui de perdre son temps en futilités. Toutes ses journées sont prévues à la minute près, il planifie ses repas une semaine à l’avance, et toute surprise ou changement de programme le pertube. De ce fait, il a du mal avec ses congénères, désorganisés et surprenants ; d’autant plus qu’il ne comprend pas leurs coutumes et moeurs. Très intelligent, doté d’une mémoire incroyable, il tente de se conformer aux coutumes humaines aussi bien qu’il le peut. A son âge, il estime qu’il est grand temps de se mettre en couple, et, pour cela, trouver LA compagne compatible. Mais les différences de Don vont lui poser problème dans cette quête, et lorsqu’il rencontre Rosie, qui ne correspond en rien à ses critères, ses façons de vivre et de penser vont être totalement chamboulées…

Don, autiste Asperger qui s’ignore, est très bien dépeint dans ce roman écrit à la première personne du singulier. Son comportement totalement décalé, qui suit tout de même une certaine logique, fait naître des situations loufoques. Ses tentatives de « normalité », malgré ses efforts, se soldent souvent par des échecs hilarants qui rendent ce personnage tout à fait attachant. Rosie, son exact opposé, va lui en faire voir de toutes les couleurs. L’alliance de ces deux personnages hauts en couleurs vont donner lieu à des situations rocambolesques et irrésistibles.

Un livre facile à lire, distrayant, nous mettant dans la tête d’un homme étrange selon les normes en vigueur, mais tout à fait sympathique ; pour celles et ceux qui ne connaissent rien à l’autisme, en voici un aperçu. Les adeptes du livre « Le bizarre incident du chien pendant la nuit » trouveront leur bonheur. Ceci étant dit, ce livre reste une comédie plus qu’agréable, bien écrite et sans temps mort. Le second tome, « L’effet Rosie » est sorti en avril 2015 aux éditions Nils Ed.

15/20

Publicités

Une réflexion sur “« Le théorème du homard » de Graeme Simsion, paru chez Pocket en avril 2015

  1. J’ai aimé ‘Le Bizarre incident du chien pendant la nuit’ mais j’ai de gros a priori sur les histoires d’amour ^^
    Bon comme tu m’a quand même convaincue je pense le commander pour la bibliothèque.
    Merci :p

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s