« Alex » de Pierre Lemaitre, paru chez Le livre de poche en mai 2012

Synopsis

« Qui connaît vraiment Alex?
Elle est belle. Excitante.
Est-ce pour cela qu’on l’à enlevée, séquestrée et livrée à l’inimaginable? Mais quand le commissaire Verhoeven découvre enfin sa prison, Alex a disparu.
Alex, plus intelligente que son bourreau.
Alex qui ne pardonne rien, qui n’oublie rien ni personne. »

Auteur de romans policiers reconnu depuis 2009, où son second roman, « Robe de marié », connaît un succès aussi bien auprès des lecteurs que des critiques, je n’ai entendu parler de lui que lorsqu’il remporte le Goncourt en 2013 pour « Au revoir là haut ». Je décide donc de lire son roman « Alex » pour ce personnage qui semble, au vu de la quatrième de couverture, fort et hors norme.

Alex se fait enlever, et séquestrer par un homme qui la suivait déjà depuis quelques temps. Les policiers ne tardent pas à trouver le coupable, qui préfère se donner la mort plutôt que de leur révéler où il a laissé sa captive. Lorsque ceux-ci découvrent l’endroit où Alex fut retenue prisonnière, celle-ci s’est enfuie. Commence alors la vraie énigme : qui est Alex ? Qu’a-t-elle fait ces dernières années, et pourquoi ? L’inspecteur fétiche de l’auteur, Camille Verhœven, un petit homme pugnace, va s’atteler à la tâche, malgré le fait que les souvenirs douloureux de sa femme enceinte kidnappée puis morte, lui reviennent régulièrement en mémoire.

Question suspense et rebondissements, Lemaitre se pose là. Effectivement il n’y a rien à redire sur son habileté à nous balader au fil des pages et sa capacité à nous tenir en haleine jusqu’à la fin. A chaque chapitre nous sommes surpris, et nous attendons fébrilement le dénouement de cette histoire, pour démêler l’écheveau compliqué qu’est la personnalité d’Alex. Quant à la fin, j’ai presque envie de dire qu’elle est sublime…

Bref, c’est un excellent thriller ; ceci étant dit, je mettrais tout de même un petit bémol quant au style. L’auteur écrit au présent, dans un langage parlé. Je me doute que beaucoup trouveront que ça colle au genre du roman, mais j’aurais préféré une écriture un peu plus soignée.

16/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s