« Angor » de Franck Thilliez, aux éditions Fleuve Noir, paru en octobre 2014

Synopsis

« Camille Thibaut, gendarme à Villeneuve-d’Ascq, récemment greffée du cœur, fait un cauchemar récurrent, celui d’une femme séquestrée. Se sachant condamnée, elle décide d’en savoir un peu plus sur le donneur. Franck Sharko mène une enquête sur une femme presque aveugle, retrouvée sous un arbre, qui aurait été enfermée pendant très longtemps. Il remarque qu’il est devancé dans l’affaire… »

Ayant toujours été une grande admiratrice des thrillers de Franck Thilliez, je n’allais certainement pas rater le dernier paru, qui remet en scène le duo, devenu couple, Franck Sharko et Lucie Hennebelle. Ils viennent d’accueillir dans leurs vies des jumeaux ; jongler entre cette enquête extrêmement compliquée et les biberons, voilà qui n’effraie pas notre duo de choc. Cette enquête, qui commence par la découverte d’une jeune femme séquestrée pendant de longs mois et devenue folle, va voir des ramifications s’opérer d’Espagne jusqu’en Argentine ; si l’on présume tout d’abord d’un « simple » tueur en série, la suite va nous donner tort, et, surtout, nous donner envie de continuer notre lecture.

Deux nouveaux personnages font leur apparition : Camille Thibault, la gendarme intrépide, et Nicolas Bellanger, qui fait penser à Sharko dans ses jeunes années, fougueux, qui n’en fait qu’à sa tête jusqu’à ce que justice soit faite. La fin du livre nous laisse à penser que l’on reverra ce duo fort attachant sous peu…

Thilliez est un maître en l’art du suspense, qu’il agrémente très souvent de sciences ; ainsi, il nous balade, mais une fois toutes les pièces imbriquées, l’on ne peut que s’incliner devant la construction parfaitement maîtrisée de ses thrillers. Le fait que ses romans s’inscrivent dans l’actualité, explore les pires noirceurs de l’âme humaine, s’appuie sur des faits réels, et qu’avec les dérives médicales actuelles, ses histoires deviennent possibles et envisageables, nous fait littéralement frissonner. Et également réfléchir ; jusqu’où l’être humain est-il capable d’aller par appât du gain ou attrait du morbide ?…

17/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s